Lundi 23 Août 2010 - Centre de vacances de Gennevilliers

C'est le Blog ou cahier journalier de la station.
Répondre
340seb
Messages : 62
Enregistré le : 14 juil. 2006 17:33
Localisation : Saint Martin de Queyrières
Contact :

Lundi 23 Août 2010 - Centre de vacances de Gennevilliers

Message par 340seb » 26 août 2010 00:27

Bonjour

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, cela fait deux ans que je bosse avec le centre de vacances de la ville de Gennevilliers situé à Ceillac, et à cause de la non-occupation de l'observatoire pendant une semaine, une opportunité s'est offerte de pouvoir faire monter les enfants pour utiliser le télescope (et en dormant dans leurs tentes pour des raisons de sécurité).
Cette soirée a pu se faire après divers échanges avec le CA, et à titre exceptionnel.

- je suis monté lundi en tout début d'après-midi en voiture avec mon trousseau (j'avais essayé de joindre Jo avant mais ne l'ayant pas eu, je pensais que ça ne poserais pas de problème ... et je me suis trompé, je reviendrais là-dessus)

- arrivé là-haut, au moment où je mets la clé dans la serrure de la porte principale, j'entends l'alarme sonner. Je referme alors la porte principale et je redescends à pied jusqu'au parking Sainte-Elizabeth pour monter le fourgon contenant une partie du matériel (tout ne rentrait pas dans ma voiture).

- de retour là-haut, j'entends de nouveau l'alarme (faible dehors). Sur ce, je tente d'avoir Jean-Christophe au téléphone malgré le vent, mais comme il est à l'extérieur lui aussi, je reçois un message de Denise contenant le numéro de téléphone de Philippe. Manque de pot, après plusieurs essais infructueux ('problème de connexion'), la batterie de mon portable me lâche.


- Après ça, je monte dans la coupole et je trouve le T62 quasiment à l'horizontale. Quand je desserre le frein, je me rend compte que le télescope est fortement déséquilibré, (le coté contrepoids est plus 'lourd' que le coté tube) et que ça peut donc venir d'un problème de serrage de l'axe alpha.

- Les enfants sont arrivés en 2h pour les plus vifs, et en plus de 3h30 pour les plus réfractaires à la marche. En attendant la nuit, installation du campement derrière la deuxième coupole, dans le vent, et un froid qui risque d'être vif pendant la nuit. Malgré les températures, personne ne rentre dans l'observatoire. On se fait un pique--nique sur la table extérieure avec un aigle qui nous tourne juste au-dessus en jouant dans le vent (il passait à peine plus haut que la coupole, et la table était au centre de son cercle). Pour se tenir au chaud avant d'aller dans la coupole, je les fais rentrer tous dans la salle commune (gaz fermé, ...) parce que le froid devient mordant et qu'on a quelques gros nuages qui nous obligent à repousser le début de l'observation.

- j'ouvre le cimier vers 21h30, et on attaque évidemment par la Lune, puis Jupiter, M57, M13, M27 (pas terrible d'ailleurs), M15, M31 (pour voir une galaxie), Uranus, Neptune, et j'en oublie peut-être. Je referme tout vers 1h00 du matin avec des enfants (et des anim') qui ont des étoiles pleins les yeux.

Juste avant le lever du Soleil, ça caille bien fort et Claudine (la directrice) me demande s'ils peuvent passer quelques dizaines de minutes au chaud (je m'étais mis dans la roulotte pour qu'elle puisse me trouver facilement). Ils s'installent dans la salle commune transformée en campement de fortune (quelques matelas par terre et des gamins tellement KO qu'ils tombent comme des pierres). Là encore, aucune arrivée de gaz ouverte (les bouteilles dehors sont fermées).

Après en gros 2h / 2h30, un petit déj froid (à base de lait, corn-flakes, brioche, etc ...) - d'ailleurs, ils m'ont laissé quelques litres de lait, du jus d'orange et de la confiture que j'ai mis dans la cuisine, et un départ sur les coups de 9h maxi.

Les prévisions météo étant alarmistes, la nuit de mardi est annulée (manque de pot, il a fait beau la nuit après une après-midi bien pourrie).

Seb

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités